En principe, une mort paisible et heureuse des retrouvailles avec les âmes que nous aimons ou nos guides de lumière,c`est ce que nous souhaitons tous. 

Il n`en est pas toujours ainsi.

Au moment du départ, certains vivent des douleurs physiques atroces,d`autres vivent des douleurs morales et affectives pénibles. Ça peut-être le chagrin de quitter les membres de la famille et les amis ou les rêves non réalisés.Ça peut-être l`attachement aux bien matériels, les croyances religieuses ...

D`autres, plus sereins , attendront la visite d`un frère éloigné ou le départ d`un être aimé afin de quitter paisiblement. Nombreux aussi sont ceux qui partiront à la suite d`une belle conversation les rassurant sur ce qui les attend de l`autre côté.

La mort (vie après la vie), n`est pas qu`un coeur cessant de battre; c`est aussi un corps et un esprit empreints d`émotions, de souvenirs, d`expériences et de croyances qu`il nous faut quitter.

Il y a autant de façons de mourir ou de vivre qu`il y a d`êtres humains sur terre. Chacun avec ses souvenirs, son histoire et ses croyances affrontera la vie et la mort d`une façon qui lui est propre, telle la signature de votre nom sur papier.

Au moment du décès, l`âme est fortement imprégnée de la personnalité qu`elle vient tout juste de quitter. Il est donc primordial de bien la soutenir dans sa transition. Une âme ayant de la difficulté à aller vers la lumière ne peut vous aider, elle doit d'abord penser à son énergie. Prier pour elle à votre façon et la sienne, la laisser s'envoler librement sans la retenir, compléter les pardons qui s`imposent et lui envoyer beaucoup d`amour tout en la visualisant dans sa lumière sont autant d'étapes essentielles à un départ réussi.

Une âme en paix sera plus encline à quitter facilement le corps physique.

Sa transition vers d`autres tableaux en sera donc facilitée.

 

Certaines références sont prises dans le livre; Se libérer des âmes errantes de Anick Lapratte.